Contribuer, pourquoi et comment ? Retour sur le Hacktoberfest 2019

Quand on pense à octobre, on pense à Halloween 🎃🧙‍♀️ (ou à l’Oktoberfest 🍺 pour certains d’entre-nous). Mais savez-vous que c’est aussi le mois idéal pour s’investir dans de nobles causes ? Quand certains sensibilisent au dépistage du cancer du sein lors de l’Octobre rose, d’autres, armés de leurs claviers et rêvant d’un monde numérique plus libre, ont imaginé l’Hacktoberfest.

L’Hacktoberfest est un événement mondial annuel organisé par DigitalOcean. C’est un hackathon géant dédié à l’open-source. Tout le monde y est le bienvenu. Il se déroule du 1er au 31 octobre. Cette année à l’occasion de sa 6ème édition, l’AFUP a organisé un meetup, dans les locaux de l’ESGI. ✨

Logo Hacktoberfest

Pourquoi contribuer ? 🤔

Pour les novices, petit rappel : contribuer à un projet Open Source consiste à participer à l’amélioration de celui-ci sur la base du volontariat.

Contribuer, c’est l’occasion d’améliorer les outils que vous utilisez au quotidien. C’est l’occasion de passer de simple spectateur à véritable acteur de la scène open-source, d’aider la communauté à avancer par vos propositions. Car, comme le dit l’adage « On n’est jamais mieux servi que par soi-même », et personne n’est mieux placé que vous pour connaître vos attentes et besoins !

Contribuer, c’est aussi l’occasion de se former — « The more you code, the more you learn », de s’amuser, de relever des défis ou d’enrichir votre profil professionnel.

Au-delà des aspects purement techniques, contribuer permet de faire de belles rencontres. Bon nombre de développeurs sont prêts à devenir mentor, à partager leur savoir. À moins que ce soit vous, qui souhaitiez à votre tour devenir le mentor de quelqu’un ?

Et si même les plus grands acteurs du web se mettent à l’open-source, ce n’est pas un hasard. En plus d’être gage de qualité, d’éthique et de transparence, ouvrir son code aux yeux de tous permet l’émergence de nouvelles idées, une meilleure détection des failles de sécurité et des itérations plus régulières.

Comment contribuer ? 🤓

« Je n’ai pas le niveau… », « Je n’ose pas montrer mon code… », « Je ne connais pas assez le projet… », etc. Les freins que nous nous mettons sont nombreux. Pourtant, on a tous les capacités de participer à des projets open-source.

Challengez-vous, faites le premier pas ! D’autres développeurs vous aideront à faire les suivants. Quant aux revues de code, il peut y avoir débat, et c’est tant mieux. La divergence de points de vue est une force au sein d’une équipe. L’important est de ne rien prendre personnellement. Les critiques ne vous sont pas adressées. Elles sont là pour vous aider à avancer.

Protip : certaines issues sont labellisées « easy-pick » ou « first good issue » et sont donc plus abordables. De manière générale, privilégiez les issues plus récentes qui sont souvent plus faciles. N’oubliez pas de vérifier qu’une PR n’est pas déjà ouverte avant de vous lancer.

Une contribution peut prendre une multitude de formes. Vous pouvez par exemple développer une nouvelle fonctionnalité, ou bien reproduire un bug qui a été signalé et le décrire avec vos propres mots, ou encore écrire des tests supplémentaires. Toujours trop orienté dev ? Un projet ne se limite pas à son code : il a besoin d’une documentation claire, d’une identité visuelle… Et aussi d’une visibilité au sein de la communauté : sur les réseaux sociaux ou lors d’événements qu’il faut organiser, sponsoriser, héberger.

Ce sont autant de manières de participer à la hauteur des compétences de chacun. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, le guide de l’open source donne beaucoup de détails à ce sujet.

Enfin, soyez indulgent envers la communauté et facilitez le travail des relecteurs. Tout comme vous, ce sont des humains, avec des obligations et qui font de leur mieux pour vous relire, souvent sur leur temps personnel. Pour cela, pensez à vérifier que vos tests passent la CI, que les CS sont respectés, que vos commits sont bien nommés et que votre PR est suffisamment détaillée.

Le meetup 🙌

Pablo Godinez a lancé le meetup avec une présentation de l’AFUP et des objectifs de la soirée. Ensuite, Nicolas Grekas nous a présenté sa vision de l’open-source. À travers ses slides, nous avons découvert les étapes clefs pour réussir sa 1ère contribution : forker et cloner le projet, lancer les tests, coder, relancer les tests et enfin ouvrir une pull-request aussi descriptive que possible (en anglais). Aussi, il a rappelé quelques spécificités de Symfony : un unique dépôt symfony/symfony pour tous les composants, un template de pull-request et un ordre des merge précis allant des versions les plus anciennes aux plus récentes.

La suite du meetup s’est déroulée sous forme d’ateliers, quatre mentors OSS, nous ont présenté leur projet, nous invitant à y contribuer :

C’était une belle occasion de participer à des projets que nous aimons 💛, mais aussi d’en découvrir de nouveaux tout en échangeant avec leurs créateurs. Pour ces derniers, ça a été l’affluence d’idées neuves. Bien sûr, pizzas et boissons étaient aussi de la partie. 🍕😋

Allez viens, on est bien

Que vous n’ayez encore jamais contribué à l’open source, ou que vous n’en ayez pas eu l’opportunité depuis début octobre, sachez qu’il est encore temps de participer au Hacktoberfest 🎉 ! Ouvrez simplement une Pull Request sur n’importe quel dépôt GitHub public et soumettez-la avant le 31 octobre. En plus de contribuer à des projets qui vous inspirent, vous participerez à l’effort collectif de l’open-source et pourrez même gagner le super t-shirt de l’édition 2019 😍.

blog comments powered by Disqus